Besançon : Un bourreau peut en cacher un autre

Si l'on vous dit que vendredi dernier à Besançon une mère de famille a eu le courage de déposer plainte contre le monstre qui la battait mais que celui-ci n'a pas été inculpé pour violences conjugales, cela pourra vous paraître insensé. Or, c'est en fait très logique, étant donné que pour une fois, ce n'est non pas le compagnon mais le jeune fils de la victime qui se sera rendu coupable de coups et blessures…

Agé d'à peine 17 ans, il en faisait d'ailleurs de même avec sa petite sœur de 15 ans. De quoi laisser craindre le pire pour ses futures relations de couple, à moins, bien sûr, que sa prochaine comparution devant le juge des enfants ne le dissuade à l'avenir de persévérer dans cette voie.

On peut toujours rêver, non ?

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?