Un braquage pour des clopinettes

Dimanche. 7h30, un homme cagoulé entre dans le bureau de tabac du clos des jardins à Courcelles-les-Montbéliard. Il s'apprête à commettre un bien fumeux braquage, plus clopin-clopant qu'étincelant.

L'histoire ne nous dit pas s'il s'agit pour notre homme de son premier coup d'essai, mais une chose est certaine sa technique est loin de faire un tabac. Jugez plutôt !

Le braqueur, armé d'un couteau et protégé derrière des lunettes de soleil, demande d'abord un paquet de cigarettes, puis exige qu'on lui remettre la caisse.

La gérante obtempère sur la première partie de la requête mais refuse de lui donner l'argent. Le fumeur délinquant sèche.

Et pourtant, pas le temps de s'en griller une : les premiers clients font déjà leur entrée dans le petit commerce. Pris de panique, le voleur s'enfuit avec pour seul butin un paquet de clopes à 6 euros et 20 centimes.

Un gain qui risque de partir très vite en fumée.

T. Comtois
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?