Un maire mal-aimé

Le maire n\'est pas toujours élu à la majorié, ce que doit regretter l\'élu de Plancher-les-Mines, en Haute-Saône.
Plusieurs actes de vandalisme avaient déjà été commis dans la commune cet été, le dernier en date étant la destruction des fleurs ornant le monument aux morts. Des faits malheureusement banals, pouvant être imputés à n\'importe qui et pas toujours motivés par des raisons logiques.
Mais depuis la semaine dernière, les doutes concernant le destinataire réel de ces méfaits ne sont plus permis : la chaussée est en effet recouverte d\'inscriptions adressées au maire, et insultant celui-ci de manière fort explicite.
L\'élu ne compte toutefois pas se laisser impressionner : ses citoyens l\'ont choisi, il en faudra plus que quelques mots peints sur une route pour lui faire quitter sa place! Et ceux à qui sa politique ne plaît pas n\'ont qu\'à le lui dire en face plutôt que de jouer les corbeaux sur asphalte.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?