Tout Besançon sur Internet
METEO Besancon 
 Prévisions Détaillées 
Ce jour
14
Besancon
Sam
26
Dim
29
Lun
31
Mar
30
CPAM
 
Toute l'actualité
 Un mois de prison pour une erreur médicale sur un bébé à Besançon
Envoyer à un ami par email
 Géolocaliser

Un chirurgien bisontin qui avait enlevé le rein sain d'un bébé a été condamné à un mois de prison avec sursis et à 5000 euros d'amende.

En juillet 2004 Mathéo, un bébé de quelques mois, devait subir l'ablation d'un rein à l'hôpital de Besançon, son organe ne fonctionnant qu'à 10% de ses capacités. Le chirurgien s'est toutefois trompé et a enlevé le mauvais rein. Il ne s'est pas rendu compte de son erreur et a renvoyé l'enfant chez lui à Plancher-Bas, en Haute-Saône.
La santé du bébé s'est rapidement dégradée, ce qui a permis de déceler la méprise. Le petit Mathéo a alors dû être placé sous dialyse pendant deux ans avant d'être greffé.
Aujourd'hui l'enfant va bien, mais il devra suivre à vie un traitement antirejet et subir une nouvelle greffe tous les 10 à 20 ans.

Le chirurgien a toujours nié avoir commis une faute, prétextant que le rein sain "avait l'apparence" d'un organe malade et dissimulait celui-ci.
Selon les magistrats, sa culpabilité est toutefois "évidente". Le chirurgien, qui n'exerce plus depuis cette affaire, a été condamné à un mois de prison avec sursis et à 5000 € d'amende.
Une peine symbolique, mais qui satisfait les parents : "Pour nous c'est une vraie punition, plus que l'aspect purement financier. Une seule amende, le chirurgien fait le chèque et puis terminé. Là il va peut-être cogiter… Un peintre en bâtiment peut se tromper, mais un chirurgien n'a pas le droit à l'erreur."

R. Hingray
actualités Besançon Publié le lundi 9 janvier 2012 à 13h16
Nos articles sont rédigés en compilant des informations issues des enquètes réalisées par nos reporters, de sources officielles, des participations des internautes, de blogs, de l'Agence France Presse (AFP), l'Est Républicain, France 3, France Bleue, La Gazette, MaCommune, Plein Air, Le Progrès, Le Pays. Les illustration (photos ou dessins) n'ont pas de rapport avec l'article
Réaction de Rantanplan
“Un mois de prison pour le médecin, toute une vie de soins, de médicaments, et de douleur pour l'enfant... Cherchez l'injustice.”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 9 janvier 2012 à 14h34
Réaction de Rachida25
“ Errare humanum est....”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 9 janvier 2012 à 18h55
Réaction de nanouck25
“J'adore "Un peintre en bâtiment peut se tromper, mais un chirurgien n'a pas le droit à l'erreur", les parents doivent être surdoués alors s'ils ne font jamais d'erreurs dans leur vie. Personnellement c'est clair que le médecin à fait une faute et qu'il doit etre "punit" mais de la à sortir ce genre de réflexions, je trouve ça un peu limite.

En plus si le médecin a arrete son métier, peut etre qu'il déprime, et qu'il se pose des tas de question mais ça on s'en fou après tout, ”
actualités BesançonEnvoyée le lundi 9 janvier 2012 à 21h58
Réponse de Rantanplan
“Personnellement je comprend les parents. Sur d'autres journaux ils témoignent plus longuement, et expliquent que pendant 3 ans leur enfant a du être placé sous dialyse 12 heures par jour. La maman a du arrêté de travailler, ils ont renoncé à faire construire par manque d'argent et vivaient dans un 3 pièces, les parents dormant dans le salon. Leur fils ne vivra jamais comme un enfant de son âge et dans 15 ans il devra à nouveau se faire opérer avec tous les risques que ça comporte.
On comprend que les parents en veulent au chirurgien non? Il a gâché la vie de leur enfant et ne veut même pas reconnaître qu'il a fait une faute.
Si c'était à vous qu'on avait enlevé le mauvais rien, diriez-vous ça arrive, l'erreur est humaine?”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 10 janvier 2012 à 08h53
Réaction de magdalena25
“En effet l'erreur est humaine mais dans ces types de métier la dite erreur peut coûter la vie. Donc ils doivent encore plus faire attention que dans d'autre métier. La vie de cet enfant va être très dur...”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 10 janvier 2012 à 10h48
Réaction de Rachida25
“ le-dit médecin n'a certainement pas fait exprès de se tromper, c'est pour cela qu'il est dans du déni.
Evidemment que les conséquences peuvent être extrêmement graves mais.......“ Errare humanum est....”, ce qui ne veut pas dire non plus qu'il faut "pardonner" l'erreur.”
actualités BesançonEnvoyée le mardi 10 janvier 2012 à 20h57
Réagir à cet article :
Merci de vous connecter pour réagir à cet article  •  Créer un compte
 
LISTE DE DIFFUSION
Faire de www.Besac.com votre page de démarrage Page de démarrage
Ajouter www.Besac.com à vos Favoris Ajouter à vos Favoris
A propos de www.Besac.com Qui sommes-nous?
Contacter l'équipe www.Besac.com Nous contacter
Mentions Légales & Conditions Générales d'Utilisation www.Besac.com Mentions légales
Siret : Besançon 437701402
Création de site Internet:
DynAgence : création hébergement sites internet Besançon  DynAgence.fr