Haute-Saône : Un rendez-vous en moins

Quand on voit le type d'affaires qui de nos jours arrive devant les tribunaux, on se dit que l'emploi du temps des juges doit être bien chargé ! Heureusement pour eux, il arrive parfois que certains accusés prennent l'initiative de leur éviter quelques heures sup'. C'est notamment le cas d'un Haut-Saônois de 63 ans dont le procès pour homicide volontaire, initialement prévu les 14 et 15 octobre prochains, n'aura finalement pas lieu… pour la simple et bonne raison que le prévenu s'est suicidé.

Retrouvé pendu à la rambarde d'un pont, cet habitant de Vitrey-sur-Mance était poursuivi pour avoir étranglé mortellement son épouse au cours d'une dispute, un matin de septembre 2011. Des faits qu'il avait reconnus après avoir lui-même alerté les gendarmes, et pour lesquels il avait été remis en liberté sous contrôle judiciaire depuis 2 ans.

.
Publié le lundi 15 septembre 2014 à 17h13

Confirmez-vous la suppression ?