Un Témoin de Jéhovah bien mal reçu à Beveuge

En juillet dernier, un \"proclamateur\" des Témoins de Jéhovah a été véritablement agressé par un habitant de Beveuge, en Haute-Saône. Insultes, coups de poing et de brique... c\'est un enfer qu\'à vécu le prédicateur l\'espace de quelques minutes.
Son tortionnaire était jugé vendredi par le tribunal de Lure.

Le 9 juillet 2009, le prédicateur, un retraité d\'une soixantaine d\'années, faisait comme à son habitude du porte-à-porte pour distribuer des tracts présentant sa religion. Accueil plus ou moins froid, moqueries, quolibets... sont le lot quasiment quotidien de cet homme.
Mais en frappant à cette maison du petit village de Beveuge, il allait devoir faire face à une \"violence aggravée\", comme l\'a qualifiée le tribunal.

Le propriétaire de la maison, un homme d\'une quarantaine d\'année, a immédiatement chiffonné le tract que lui proposait le Témoin de Jéhovah, avant de s\'emporter contre cette \"secte\". Le prédicateur lui a alors demandé de faire preuve d\'un peu plus de courtoisie. Mal lui en a pris...
L\'homme s\'est rapidement énervé, et a donné un coup de poing à son visiteur. Celui-ci, qui a besoin d\'une canne pour se déplacer, a tenté de s\'enfuir tant bien que mal. Vite rattrapé, il a été jeté au sol et frappé plusieurs fois.
Le haut-saônois s\'est déchaîné sur ce représentant des Témoins de Jéhovah. Il a terminé en lui cassant une brique sur la tête, puis l\'a abandonné inconscient sur la chaussée.
La victime, qui a souffert d\'un traumatisme crânien et a reçu plusieurs points de suture, dit aujourd\'hui souffrir d\'un fort état de stress post-traumatique.

L\'agresseur s\'est quant à lui présenté au tribunal dans un état totalement apathique, dû à une forte consommation de médicaments. C\'est aujourd\'hui une \"personne profondément blessée, meurtrie\", ainsi que l\'a expliqué sa compagne.
La violence dont il a fait preuve envers le représentant des Témoins de Jéhovah s\'explique en effet par une douloureuse histoire familiale.
Son frère et sa soeur, qui appartenaient à ce mouvement religieux, se sont suicidés. Un drame que le quadragénaire impute à \"cette secte\", selon ses mots. La visite, et l\'insistance, du \"proclamateur\" n\'ont fait que réveiller son chagrin...

Si ces explications sont aisément compréhensible, un détail l\'est un peu moins...
Pourquoi l\'homme a-t-il conservé le chapeau kaki de sa victime, qu\'il a lavé, et qu\'il porte maintenant régulièrement? \"Un peu comme un trophée de guerre\", a souligné le subsitut du procureur.

Le tribunal de Lure a malgré tout été indulgent envers cet homme, et l\'a condamné à 6 mois de prison avec sursis. Ainsi qu\'à une obligation de soin.
Les Témoins de Jéhovah seront malgré tout avertis de rester éloigné de cette maison...

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?