\"Un village français\" à l\'heure allemande pour une 3ème saison (à partir du 28 novembre à 20h35 sur France 3)

Automne 41, le petit village de Villeneuve dans le Jura vit à l\'heure allemande et le quotidien de ses habitants se complique: \"Un village français\" revient dimanche sur France 3 pour une troisième saison en 12 épisodes relayés sur le site internet de la chaîne.

\"Un Village français\" se veut une chronique de la vie quotidienne sous l\'occupation dont la première saison a été diffusée en juin 2009.
\"L\'arche narrative principale tourne autour des tensions dans le pays dues aux premiers attentats anti-allemands et à la répression qui s\'ensuit avec les exécutions d\'otages\", explique Philippe Triboit qui signe la réalisation des six premiers épisodes de cette saison.
Dans cette série chorale, sur laquelle a travaillé comme conseiller l\'historien Jean-Pierre Azéma, spécialiste de la seconde guerre mondiale, la douzaine de personnages récurrents ne se croisent pas tous. L\'essentiel, pour lui, était \"de ne pas plaquer nos jugements contemporains et de laisser fonctionner les personnages qui ne connaissent pas la fin de l\'histoire\".

En cette année 41, l\'occupation s\'installe donc dans le petit village de Villeneuve et, avec elle, son lot de privations, de compromis et de dangers. Comment les habitants vont-ils réapprendre à vivre, assurer le quotidien, assumer leurs engagements et leurs amours clandestines ?
Les créateurs de la série, Frédéric Krivine, Philippe Triboit et Emmanuel Daucé veulent instaurer un vrai rendez-vous avec le public. Ils souhaiteraient raconter l\'histoire de Villeneuve et de ses habitants jusqu\'à Noël 44 et la période de l\'épuration qui a laissé des cicatrices.

Sur le site france3.fr, les téléspectateurs peuvent voir les épisodes de la série, les portraits vidéo des personnages, des entretiens avec Jean-Pierre Azéma, et, pour la première fois, visiter virtuellement le village en se déplaçant dans les décors.

L. L.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?