Besançon : Un vivier inépuisable

Pour rester dans le registre de la pêche évoqué précédemment, les forces de l'ordre bisontines réussissaient pour leur part en ce début de semaine à ferrer efficacement quelques savoureux poissons. A commencer ce mardi par une anguille, qui aura tenté de leur échapper au cours d'une opération de sécurisation dans le quartier Planoise. Particulièrement vif, l'animal pris de panique à la vue des policiers avait de quoi craindre pour sa peau en affichant un poids de 150 g (de résine de cannabis).

Sans surprise cuisiné en garde à vue, ce fort beau morceau déjà tombé dans leurs filets aura toutefois été relâché par la suite… en attendant d'être mis sur le gril par la justice en juillet 2014. Un moyen de lui laisser le temps de mijoter (d'autres plans)…

A l'inverse, ce temps de préparation, deux autres spécimens n'y auront peut-être pas droit. Pareillement attrapés ce mardi à Besançon, ces poissons-pilotes avaient été appâtés la semaine passée par le véhicule d'un habitant de Pelousey, à l'occasion d'un home-jacking nocturne. Reste donc à savoir si c'est la première fois qu'ils se jetaient à l'eau.

Pour finir enfin, deux poissons volant(s) (des portables) ont eux aussi fait l'objet d'une prise hier après-midi. Lundi sur le boulevard Léon Blum, ce sont deux adolescents qui les avaient fait mordre à l'hameçon avec leurs téléphones.

De quoi faire dire "Carpe diem" à ceux qui par chance parviendront cette semaine à glisser entre les doigts des autorités...

.
Publié le jeudi 28 novembre 2013 à 17h02

Confirmez-vous la suppression ?