Besançon : Bouillon de culture

On a souvent tendance à retenir du chantier du tramway bisontin qu'il a surtout fait couler beaucoup d'encre. Or, il ne s'agirait pas d'oublier que durant ces trois dernières années, les barrières fuchsia de travaux publics ont-elles aussi coulé en quantité. Plusieurs dizaines, toutes balancées dans le Doubs, et repêchées une à une depuis hier par quinze hommes de la section des plongeurs du 19e régiment du Génie, à titre d'exercice.

Menées à l'aveugle dans une eau à 7°C et par fort courant, ces opérations qui ont pour le moment permis de remonter environ 50 barrières devraient s'achever aujourd'hui. De quoi en outre permettre aux militaires de faire quelques découvertes plus curieuses que réellement surprenantes. A l'exemple (entre autres) du godet de pelleteuse retrouvé ce mercredi au fond de la rivière.

Mais sans conteste, le plus "fascinant" reste encore que cette partie de pêche originale ne s'étend que sur une petite quarantaine de mètres, entre le pont Canot et la Tour des Cordeliers.

C.R
Publié le jeudi 28 novembre 2013 à 11h57

Confirmez-vous la suppression ?