Besançon : Une addition assaisonnée

Après avoir bien morflé financièrement durant trois années de travaux, les commerçants bisontins implantés aux abords du tracé du tramway vont enfin pouvoir profiter d'un véritable printemps et d'un véritable été pour se refaire une santé. Tout du moins en partie.

Car en ce qui concerne les cafetiers et restaurateurs, le retour des tables sur les terrasses ne s'accompagnera pas que de bonnes nouvelles : dans un courrier daté du 24 février (et reprenant les délibérations du conseil municipal du 14 décembre dernier), la ville de Besançon rappelle en effet qu' « une hausse de 25 % des droits relatifs à l'occupation du domaine public sera appliquée ». Mesure que Danielle Poissenot, adjointe au maire, légitime par « l'embellissement particulier » qu'ont apporté les aménagements liés au tramway.

Soit une bien jolie façon de décrire cette taxe déguisée qui, près des voies ferrées, fera donc désormais grimper le coût du m² de voie publique à 33,40 € ! Ce qui certes reste bien moins cher qu'à Dijon (où le m² de trottoir se loue 90,40 €), mais suscite néanmoins la grogne compréhensible des professionnels concernés, obligés d'augmenter le prix de leurs consommations et/ou de limiter leurs embauches estivales.

.
Publié le lundi 9 mars 2015 à 11h03

Confirmez-vous la suppression ?