Besançon : Une confession salutaire

Compte tenu de la nature de ses penchants, dire de lui qu'il a été "exemplaire" serait peut-être un peu exagéré. Mais force est de constater que dans la grande et sinistre famille des délinquants sexuels, ils ne sont pas si nombreux ceux qui, comme ce Bisontin de 38 ans, font l'effort de se dénoncer d'eux-mêmes, dès les premiers signes de récidive.

Déjà condamné en ce qui le concerne pour exhibitionnisme et corruption de mineurs, c'est après s'être remis à télécharger dernièrement des images à caractère pédopornographique que ce trentenaire sous contrôle judiciaire depuis 5 ans s'est présenté de son propre chef la semaine passée devant le juge d'application des peines.

Confirmée par une perquisition menée à son domicile, sa rechute fera l'objet d'un procès, fixé au 23 décembre. En attendant, le prévenant prévenu a été remis en liberté, avec l'obligation de pointer régulièrement au commissariat et de suivre une nouvelle cure de soins.

.
Publié le mercredi 9 décembre 2015 à 10h01

Confirmez-vous la suppression ?