Besançon : Une découverte qui fait grand bruit (MàJ)

La goupille ayant été soigneusement emballée dans de l'adhésif, tout laisse penser qu'il n'y avait pas volonté de nuire. Mais à l'avenir, si l'envie lui prenait à nouveau de se débarrasser d'autres reliques de ce genre, le ou la propriétaire de la grenade rouillée découverte lundi après-midi à Besançon dans un local poubelle des 408 saura que les explosifs sont des déchets ménagers un peu particuliers, qui nécessitent avant tout d'être désamorcés.

Dépêchés sur place, ce sont les démineurs de Colmar qui s'en seront chargés dans l'urgence, après mise en place d'un périmètre de sécurité.

Probablement daté de la seconde guerre mondiale, l'engin, dont la déflagration aurait pu être mortelle dans un rayon de 50 m, est en cours d'expertise.

Mise à jour 05/02 : Les résultats ont révélé... que la grenade était vide.
.
Publié le mercredi 4 février 2015 à 09h29

Confirmez-vous la suppression ?