Morteau : Une dure à cuire dure à croire

Rester bon joueur dans la défaite, certains ont parfois du mal à s'y tenir. Comme notamment cette mère de famille doubienne de 28 ans ayant décroché en début de semaine la palme de la mauvaise foi après avoir perdu une partie de… vol à l'étalage.

Convoquée ce mardi devant la justice pour répondre de ces faits remontant à février dernier dans un supermarché de Morteau, elle aura en effet sorti les explications les plus improbables pour tenter de se disculper. Non pas du vol en lui-même (24 € de nourriture maladroitement planqués dans le landau de son dernier né) mais de sa vive réaction une fois repérée à la caisse par une hôtesse.

Accusée par cette dernière de l'avoir menacée de mort au moyen d'un cutter oublié là par un employé, la jeune femme aura pour sa part soutenu avoir attrapé « par mégarde » l'objet tranchant en « ramass[ant] [s]es courses ». Quant aux menaces de mort supposément proférées (« je te choperai à la sortie, je vais te planter »), il ne s'agirait en fait que d' « insultes » tout aussi mal interprétées par la caissière.

Non dupe, le tribunal a condamné l'accusée à 50 heures de travaux d'intérêt général.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?