Une femme battue dans les rues de Besançon

Le 1er janvier, trois hommes ont été interpellés à Besançon après avoir violemment frappé une femme.

Il était encore tôt en ce premier jour de l'année lorsque des témoins ont aperçu des hommes en train de battre leur victime dans le secteur de la Gare d'Eau. Ils l'ont ensuite prise par les cheveux et jetée dans une voiture, avant de démarrer en trombe.
Les témoins ont immédiatement prévenu le commissariat, tout en suivant le véhicule. Grâce à leurs indications, la police est rapidement parvenue à bloquer la voiture.

La jeune femme, âgée de 32 ans, se trouvait à l'arrière, le visage ensanglanté et le nez cassé, sa jupe retroussée sur ses jambes et ses pieds nus. En pleurs, elle a refusé d'aller à l'hôpital et de porter plainte contre ses agresseurs.
Ceux-ci ont malgré tout été placés en garde-à-vue.

Les policiers ont rapidement appris que l'homme le plus violent n'était autre que le compagnon de la victime. Celle-ci a déjà porté plainte deux fois contre son concubin, en juillet dernier et fin décembre.
Le 1er janvier, l'homme est passé au niveau supérieur : en plus de la frapper, il aurait uriné sur sa compagne et tenté d'obtenir sous la contrainte ses faveurs sexuelles.
Malgré cette violence, la victime tente de trouver des circonstances atténuantes à son agresseur, voulant à tout prix lui éviter la prison.
Ce qui a sans doute convaincu le parquet de Besançon qu'il était temps de mettre un terme à cette relation tumultueuse : une information judiciaire pour "enlèvement, séquestration et violences volontaires en réunion et par concubin" a été ouverte hier.

Laure Godey
Publié le vendredi 8 janvier 2010 à 10h52

Confirmez-vous la suppression ?