Une fille de 12 ans poursuivis

Une fille de 12 ans, et trois garçons, âgés de 16 et 17 ans, ont été mis en examen mercredi à la suite d'un incendie qui s'est déclaré samedi à Pontarlier (Doubs), a-t-on appris de source judiciaire.



Les quatre jeunes sont poursuivis pour "destruction volontaire aggravée par un incendie ayant entraîné une ITT inférieure à 8 jours". Remis en liberté, les garçons ont été placés sous contrôle judiciaire. La fillette ne risque
aucune sanction pénale, seulement éducative, selon la même source.





Samedi, alors que la ville de Pontarlier avait organisé un biathlon d'été (ski à roulettes et tir sur bottes de paille) pour fêter les champions olympiques français tous originaires du Haut-Doubs, un incendie avait pris sur
un mur de paille adossé à un bâtiment de la municipalité.



De fait, en luttant contre l'incendie, un pompier avait reçu sur la tête une poutre du bâtiment qui avait pris feu.



Trois garçons avaient été arrêtés dès lundi par la police après avoir été vus par des témoins en train de jouer à allumer des feux avec des brins de paille. Mais au cours de leur interrogatoire, ils ont affirmé que s'ils avaient bien allumé des feux, ils l'avaient fait loin des bottes de paille et ils s'étaient assurés que tout était éteint en partant.



En outre, des enfants avaient été vus faisant les mêmes jeux de feux allumés avec des brins de paille, entraînant l'interpellation d'une jeune fille de 12 ans.



Le mur de paille, apparemment non surveillé ni même arrosé d'eau, était adossé contre un bâtiment de la ville où se trouvent l'école de musique et les archives. La population s'était réunie pour évacuer les documents des archives dans le souci de les préserver de l'eau utilisée pour lutter contre l'incendie.



BESANÇON, 12 juil 2006 (AFP) - but/dfa/hg
Publié le jeudi 13 juillet 2006 à 14h54

Confirmez-vous la suppression ?