Vesoul : le sacrifice d’un animal pour de meilleures récoltes

Selon les rites païens, le sacrifice d'un animal est un acte de purification. Pourtant, ce n'est pas pour apaiser un quelconque Dieu que des agriculteurs de Haute-Saône ont abattu un sanglier pour le déposer devant le siège de la Fédération de Chasse de Vesoul (70).

Ils souhaitent, en réalité, de meilleures récoltes.

Depuis des mois, les sangliers du département saccagent les champs des agriculteurs. Ceux-ci, déjà fortement pénalisés par le manque d'eau, sont excédés et ont décidé de frapper fort en utilisant un animal mort pour exprimer leur mécontentement.

La revendication de la FDSEA est simple puisqu'elle demande à la Fédération de Chasse de tuer plus d'animaux : « on a en face de nous des chasseurs qui ne sont pas conscients du mal qu'ils font à l'agriculture en épargnant les femelles adultes, en faisant du tir sélectif […] Nous, on dit qu'il faut tirer, tirer et tirer. » Nous précise un manifestant au micro de France 3.

Une action spectaculaire qui risque de compliquer les discussions entre les deux camps puisque la Fédération de Chasse a décidé de porter plainte contre le groupe d'agriculteurs.

En attendant, les sangliers haut-saônois continuent de proliférer et de détruire les champs, d'après la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?