Violent conflit de voisinage à Valentigney

Des chiens qui aboient, du tapage nocturne, une scène de ménage... autant d\'ingrédients qui mettent les nerfs à vif, et qui ont fait dégénérer un conflit de voisinage en bagarre à l\'arme blanche vendredi soir à Valentigney.

Tout a commencé par une dispute chez un jeune couple vendredi après-midi. Monsieur est ensuite parti travailler (il est employé de nuit chez PSA), mais à son retour à 3h du matin sa compagne a refusé de lui ouvrir. Le jeune homme s\'est donc mis à frapper de plus en plus fort sur la porte.
Tant et si bien que plusieurs voisins ont été réveillés. L\'un d\'eux, un quadragénaire récemment installé dans l\'immeuble, est monté. Les jeunes gens en ont profité pour lui reprocher les aboiements de ses deux chiens.
Le ton est vite monté, les insultes ont fusé, le quadragénaire a tenté de lever la main sur sa jeune voisine (qui s\'était enfin décidé à ouvrir la porte). Le compagnon de celle-ci a alors \"pété les plombs\" et, selon les témoins, il est allé chercher dans sa cuisine un couteau \"pour couper le poulet\". À force de gesticuler l\'arme à la main, il en a accidentellement donné un coup au visage et à la main de son voisin.

Un troisième habitant de l\'immeuble est intervenu afin de séparer les deux hommes, les pompiers et la police ont été alertés.
Le quadragénaire, dont un tendon d\'un doigt a été sectionné, a été hospitalisé tandis que son agresseur était placé en garde à vue.
Le jeune homme, qui se trouvait sous l\'emprise de l\'alcool au moment des faits et qui a déjà été condamné pour des violences, était jugé aujourd\'hui en comparution immédiate.

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?