Saint-Claude : Visite surprise

Tour à tour molestés, ligotés et torturés dans leur appartement du centre-ville de Saint-Claude, deux septuagénaires ont vécu ce samedi après-midi un véritable calvaire entre les mains de cambrioleurs aussi mal intentionnés que bien informés. Le cabinet dentaire du premier étage fermé pour le week-end, des voisins aux abonnés absents… Bref, des conditions idéales pour séquestrer en toute intimité cet ancien diamantaire et son épouse durant près de 3 heures.

Au nombre de deux, les individus armés et cagoulés se seront très simplement présentés chez leurs victimes aux environs de 15h, attendant juste que la porte leur soit ouverte. Un geste de courtoisie dont sera bien mal récompensé le couple de retraités, aussitôt maîtrisé par la force.

En quête d\'argent, leurs agresseurs passeront alors l\'ensemble de l\'appartement au peigne fin : tout juste de quoi faire main basse sur quelques malheureux bijoux. Pas vraiment de quoi rentabiliser une telle débauche d\'efforts…

Dès lors soumis à la question, les propriétaires se montreront bien incapables de révéler l\'existence d\'une quelconque cachette secrète remplie de billets, comme s\'en étaient déjà persuadés leurs assaillants.
Sans doute auraient-ils d\'ailleurs préféré en avoir une plutôt que d\'essuyer en retour la semelle brûlante d\'un fer à repasser sur le ventre, les mains ou encore les poignets.

Finalement abandonnés à leur triste sort peu avant 18h, les retraités parvenaient rapidement à se défaire de leurs liens et à prévenir les gendarmes avant d\'être admis à l\'hôpital.

Quelques heures plus tard, les bourreaux, pas très au fait de la libération de leurs victimes, passaient pour leur part un coup de fil au frère du septuagénaire pour lui signifier brièvement l\'agression. Par remords ou par jeu ? Une question de plus à laquelle devra répondre l\'enquête en cours.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?