Vesoul : Volé sans ménagement

Si l\'on ne peut pas lui reprocher d\'avoir manqué d\'ardeur à la tâche, en ce jour d\'août 2013, cette femme de ménage y était tout de même allée un peu fort dans son grand nettoyage.

Sollicitant exceptionnellement l\'aide de son amant, elle avait ce coup-là mis à profit leurs quatre mains pour faire place nette au domicile d\'un sexagénaire vésulien… que ce soit donc en dérobant un ensemble de rares pièces de collection à 100 000 euros, ou en cherchant (vainement) à soulager son employeur de ses liquidités. Un travail qu\'ils avaient préféré mener à coups de poing plutôt qu\'à coups de balai, en menaçant par ailleurs leur victime au moyen d\'un cutter, après l\'avoir attachée sur une chaise.

Alors en cavale, le couple de trentenaires aura largement eu le temps de revendre son précieux butin à l\'étranger (Belgique), avant donc d\'être interpellé 8 mois plus tard en fin de semaine dernière… et de comparaître dans des délais beaucoup plus brefs devant le tribunal correctionnel de Vesoul ce lundi.

Reconnus coupables de « vol avec violence », les deux tortionnaires, qui auront expliqué avoir agi de la sorte pour se venger des avances déplacées que la victime aurait faites à la jeune aide ménagère, ont été condamnés chacun à une peine de 2 ans et demi de prison ferme… contre 5 à 6 initialement requis.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?