Montbéliard : Interdit aux bébés

Après avoir conclu à des « dysfonctionnements graves et récurrents », l\'Agence Régionale de Santé a jugé bon d\'arrêter le massacre. Ou plutôt de le prévenir. Car selon elle, en ne disposant que d\'un seul chirurgien en gynécologie-obstétrique, la clinique de Montbéliard n\'apporte pas vraiment les garanties suffisantes pour assurer à coup sûr le bon déroulement des quelque… 700 accouchements qui s\'y pratiquent en moyenne chaque année.

S\'il était temps de s\'en rendre compte, là n\'est pas le seul reproche formulé à l\'encontre de l\'établissement de santé privé, dont le « défaut de réponse [répété] des médecins anesthésistes réanimateurs d\'astreinte » complète tout autant de « graves lacunes en matière de traçabilité des actes médicaux et de soins » dans ce service.

Un constat qui entraînera donc la suspension des activités de gynécologie-obstétrique à compter de ce jeudi 10 avril et jusqu\'au 29 juin prochain, afin de permettre à la clinique de « prendre les mesures nécessaires au rétablissement de la qualité des soins et de la sécurité des patientes » ; patientes qui, durant ces deux mois et demi, pourront malgré tout continuer à être suivies sur place par leur praticien, mais devront donc aller voir ailleurs pour célébrer l\'arrivée de leur(s) nouveau(x) né(s).

Une bien mauvaise pub pour une structure déjà marquée fin 2013 par le suicide d\'un chirurgien de 60 ans, impliqué dans deux affaires d\'erreurs médicales…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?