Besançon : Volt-face

Jeudi dernier, c\'est avec la mine grave que Jean-Louis Fousseret l\'a annoncé en ouverture du conseil municipal : après s\'être donné « le temps de l\'analyse » et avoir « rencontré les syndicats et chaque groupe politique », le maire de Besançon a décidé « en [s]on âme et conscience d\'équiper les policiers municipaux de bâtons télescopiques de défense et de pistolets Taser ». Un choix qui peut surprendre au vu du discours tenu en début d\'année par la ville quant à la distribution d\'armes à ses agents, mais que le premier édile justifie aujourd\'hui par le devoir d\'assurer « leur protection » face « à des situations dangereuses ».

Adressée au préfet dans les prochains jours, la commande devrait concerner un total de 55 matraques et 25 pistolets à impulsion électrique (un par binôme) attendus courant juillet.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?