Besançon : Vous voyez le tableau !

Après avoir notamment célébré par un timbre original l'inauguration de la maison natale de Victor Hugo en septembre dernier, la Société Philatélique de Besançon espérait bien en faire autant pour un autre événement culturel majeur à venir : le retour pour quelques mois à Ornans de « L'origine du monde » de Courbet. Un tableau des plus suggestifs que la S.P.B aurait ainsi souhaité faire reproduire à 3 000 exemplaires… si La Poste n'avait donc pas exprimé son refus catégorique.

A croire que cette dernière a vraiment du mal avec les barbus, le Victor Hugo aux joues glabres qu'elle affichait sur son dernier cachet (voir ci-contre) ne pourra en effet être suivi d'un hommage de 3 cm sur 2 à la généreuse toison dépeinte par l'ami Gustave… en raison de son « caractère pornographique ».

Une \"réponse automatique\" « sans jugement de valeur » que La Poste a par la suite tenu à nuancer, en affirmant simplement sa « volonté de ne pas heurter le jeune public »… plus friand de lettres que de SMS, comme chacun sait.

N'en demeure pas moins qu'elle a du coup raté l'occasion d'éditer pour la première fois depuis longtemps un timbre non-autocollant que beaucoup se seraient fait un plaisir de lécher, et qui aurait en outre permis à certaines, dans leurs correspondances, de faire comprendre l'air de rien à l'élu(e) de leur cœur qu'il/elle peut se mettre à table.

Alors que le tram bisontin devrait pareillement faire l'objet d'une commande spéciale le temps venu, il ne manquerait plus que ses longues rames soient elles-mêmes considérées comme un symbole phallique à censurer…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?