Besançon : Un moindre mal

Outre les boutons d'acné et les cheveux gras, il fleurit aussi pendant l'adolescence un goût du risque, de l'interdit et du danger que nous avons probablement tous expérimenté un jour ou l'autre.

Pour sa part, c'est l'esprit très aventureux qu'un Bisontin de 14 ans a voulu arpenter hier après-midi les locaux désaffectés de la Rhodiacéta, lors d'une promenade romantique avec sa copine…

Gravissant sans crainte aucune les étages délabrés de l'ancienne usine de textile fermée en 1982 (et dont la ville n'est toujours pas propriétaire), les deux intrépides ados seront ainsi montés jusqu'aux toits… desquels le jeune garçon sera ensuite descendu plus vite que prévu.

Tombé dans un trou sournoisement caché derrière la porte d'un local technique, il atterrissait en effet près de 7 mètres en contrebas, ne laissant alors nul autre choix à son amie que de prévenir les secours, pour le sortir de ce piège sans issue.

Finalement hélitreuillé par les équipes du Grimp au terme d'une opération de sauvetage qui aura duré deux bonnes heures, le casse-cou, à peine impressionné, prenait la direction de l'hôpital pour une simple fracture de l'épaule…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?