Week-end tragique sur les routes de Franche-Comté

Le week-end dernier aura été particulièrement tragique, avec cinq morts et deux blessés graves sur les routes de Franche-Comté.

Dimanche matin, une dame de 84 ans a été renversée à Saint-Claude alors qu\'elle traversait en dehors d\'un passage protégé. Opérée dans la journée à Dole, elle est toujours dans un état critique.

Ce même jour à 18h, un fourgon et un véhicule immatriculé dans le Nord se sont percutés entre Combeaufontaine et Vauconcourt en Haute-Saône.
Les deux passagères du fourgon ont dû être désincarcérées. Blessées aux jambes, elles ont été hospitalisées à Vesoul.
Le conducteur de l\'autre véhicule, un homme de 49 ans, a été gravement touché à la poitrine. En arrêt cardio-respiratoire à l\'arrivée des pompiers, il a été héliporté à Besançon dans un état très préoccupant. Il y est décédé la nuit suivante.

À peine deux heures plus tard, un nouvel accident a fait deux morts à Saint-Sauveur, toujours en en Haute-Saône, dans des circonstances difficiles à déterminer en raison de témoignages discordants.
Deux voitures sont apparemment entrées en collision, avant d\'être percutées par une troisième. Les conducteurs des deux premiers véhicules, âgés de 56 ans et 78 ans, sont morts sur le coup.
La troisième voiture s\'est enflammée, mais ses occupants, un jeune couple et leur fillette de 5 ans, ont pu s\'en extraire juste à temps. Tous sont indemnes.

Cette succession de drame s\'est poursuivie lundi à Bulle, dans le Doubs.
Un homme de 50 ans a grillé un stop et s\'est fait percuter par une voiture. Il a été tué sur le coup. L\'autre conducteur n\'a été que légèrement blessé.

Un dernier accident mortel est survenu lundi après-midi à Bonlieu, dans le Jura. Un conducteur de 67 ans a perdu le contrôle de son véhicule en raison d\'une plaque de verglas. Il a percuté de plein fouet une voiture qui arrivait sur la voie opposée.
Le conducteur de la première voiture est décédé en arrivant à l\'hôpital de Lons-le-Saunier. Son passager, grièvement blessé, a été transféré à Besançon.
Les occupants de la seconde voiture n\'ont été que très légèrement blessés.

La réaction du préfet de Haute-Saône

Le préfet de Haute-Saône, très inquiet par l\'augmentation des accidents dans son département ces derniers mois, a affirmé lundi matin que \"l\'état du réseau routier ou les conditions météorologiques ne sont pas à mettre en cause. C\'est le comportement des conducteurs qui est à l\'origine de plus de 90 % des accidents de la circulation dans le département.\"
Un constat qui risque de conduire à une augmentation des contrôles d\'ivresse et de vitesse car \"il ne peut y avoir de tolérance lorsqu\'il s\'agit des vies de nos familles et voisins mises en jeu par les délinquants routiers\".

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?