Jura : Whisky-glace

Il faut le reconnaître, accuser une plaque de verglas d\'avoir causé son accident, c\'était plutôt bien vu de sa part. Mais comme on dit, « à malin, malin et demi » ! Et donc, en dépit du fait que l\'état de la chaussée pouvait effectivement être une explication à sa sortie de route, dans la soirée du 2 janvier dernier près de Morez, les gendarmes auront tout de même demandé à cette conductrice jurassienne légèrement blessée de se soumettre à un test d\'alcoolémie de routine… qu\'elle avait de bonnes raisons de redouter.

Contrôlée en état d\'ébriété (1,34 g), elle devra du coup assumer comme une grande ses responsabilités devant le tribunal administratif.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?