Franche-Comté : A boire et à manger

En 2011, nous étions 91,2 % de Francs-Comtois à avoir accès à une eau de consommation de très bonne qualité (le goût fort en chlore n\'entrant pas dans les critères d\'évaluation).
Si vous serez sans doute ravi d\'apprendre deux ans plus tard que vous n\'aviez pas grand risque d\'attraper le typhus en vous abreuvant quotidiennement au robinet, ce résultat, très sérieux au demeurant, tient de la dernière enquête publiée par l\'Agence Régionale de Santé.

Au cours de son étude, menée sur la période 2009-2011, l\'organisme aura ainsi salué les efforts consentis par nombre de collectivités pour améliorer sensiblement la qualité des eaux distribuées à la population (protection des stations de captage, contrôles bactériologiques…).

Une situation donc encourageante dans sa globalité, mais qui laisse cependant apparaître des disparités, comme notamment dans le Doubs et le Jura où des unités de distribution (principalement en zones rurales) ont présenté une protection sanitaire perfectible, ou encore dans le secteur de Gray, où la pollution aux pesticides, cas non isolé dans la région, est jugée préoccupante…

Enfin, si vous êtes toujours en vie deux ans après ce bilan tardif, il n\'y a aucunement lieu de s\'inquiéter.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?