Besançon : A décharges de revanche

Pour mettre en boule un homme, il ne faut parfois pas grand-chose. Une simple contrariété pouvant par exemple parfaitement suffire à lui faire péter un plomb… voire plusieurs. Comme dans la nuit de vendredi à samedi à Besançon, où un individu s\'étant vu refuser l\'accès à un bar discothèque de la rue de Dole est donc tout naturellement revenu armé d\'un pistolet, pour tirer à cinq reprises sur la façade du bâtiment aux environs de 4h du matin. Une heure décidément propice aux mauvais coups.

Par chance, alors que plusieurs clients prenaient l\'air sur le trottoir, personne n\'aura été touché par les projectiles de plomb, finalement logés dans le mur et dans la porte d\'entrée. Quant au tireur, il aura aussitôt pris la fuite après avoir ainsi exprimé sa frustration. Il est actuellement toujours recherché.
.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?