A Exincourt, les canards sauvages meurent et c\'est bien fait pour eux

Dominique se promenait près de la déchetterie d\'Exincourt (25), près de la rue du Canal. Soudain, il aperçoit un animal inanimé au bord de l\'eau : il s\'agit d\'un canard.

Surpris, il scrute le reste du canal pour tenter de trouver une explication. C\'est là qu\'il remarque un autre oiseau de la même espèce qui se débat légèrement pour tenter de survivre… En vain !

Après un rapide état des lieux, il s\'avère que le canal empeste le gasoil. Fini les magrets, c\'est bien le canard au pétrole qui a remplacé le canard à l\'orange dans ce coin du Doubs puisque l\'on a découvert cinq bestioles mortes sur les lieux.

Bien sûr, les pompiers ainsi que la ligue pour la protection des oiseaux ont été avertis. Après une enquête de l\'Office national de la chasse et de la faune sauvage, le problème viendrait d\'une pompe à carburant défaillante appartenant à une compagnie d\'autocars située non loin du canal.

Anne-Lise Peugeot, administratrice de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), promet de porter plainte et de faire des analyses pour prouver que les canards sont bien morts d\'un empoisonnement lié à la pollution. L\'objectif étant au final de faire payer l\'entreprise pour 5 canards morts.

Il faut tout de même rappeler que l\'entreprise d\'autocars doit déjà réparer sa pompe à carburant. De plus, elle n\'a sans doute pas sabotée elle-même le matériel compte tenu des problèmes engendrés par ce dysfonctionnement technique.

Ensuite, si cinq canards sont morts c\'est aussi parce qu\'ils sont un peu stupides. La plupart des animaux n\'iraient pas boire du gasoil. Ou alors ils boiraient du Sans Plomb 95 E10 s\'ils avaient un minimum de conscience écologique. Cela semble évident.

Enfin, il s\'avère que la plupart des bouchers et chasseurs tuent des canards tous les jours ! Faut-il aussi les condamner ?
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?