Ivre, il voulait faire sauter la Caf de Vesoul et décapiter sa femme

Un homme de 56 ans vient de passer devant le juge pour une affaire liée à la Caf (caisse d\'allocations familiales) de Vesoul (70).

L\'histoire débute le 28 juillet 2016. La France est encore sous le choc, car un attentat avait touché la ville de Nice, quelques semaines auparavant et un prêtre venait d\'être tué par des terroristes.

Or, le quinquagénaire a vu ses allocations baissées et il était venu demander des explications à la Caf de Vesoul. Séparé de sa femme il y a peu, l\'homme s\'était retrouvé dans une situation financière difficile.

Une fois dans le bureau d\'une responsable, l\'homme dérape et s\'emporte. Il menace directement de commettre un attentat et de faire « sauter cet immeuble avec tout le monde à l\'intérieur».

Comme pour prouver sa détermination, il ajoute alors « je vais égorger ma femme et vous ramener sa tête pour que vous voyiez de quoi je suis capable ».

Compte tenu des menaces, le personnel de la Caf de Vesoul a alerté la police qui a réussi à interpeller le dangereux terroriste. L\'enquête a montré que l\'homme n\'était pas radicalisé et n\'avait pas vraiment l\'intention de commettre un attentat. Cependant, le quinquagénaire était connu pour avoir de gros problèmes d\'alcool (neuf condamnations sur son casier).

Il a donc été condamné une nouvelle fois à 9 mois de prison ferme. En prison, il sera bientôt accueilli par les autres détenus qui auront tout le loisir de le radicaliser pour de bon.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?