Arrêté anti-mendicité à Besançon : la protestation fait un flop

La presse avait révélé la semaine dernière que la ville de Besançon avait choisi d'interdire la consommation d'alcool, la mendicité accompagnée ou non d'animaux, les regroupements ainsi que la station assise ou allongée lorsqu'elle constitue une entrave à la circulation publique (lire l'article ici).

Si le maire se justifie en évoquant une demande récurrente des commerçants et des habitants, la mesure a suffisamment choqué certains habitants de la ville pour qu'une manifestation soit organisée ce samedi 18 août.

A l'initiative de partis d'oppositions, quelques dizaines de personnes se sont donc assises place Pasteur, au centre-ville de Besançon, pour s'opposer à l'arrêté anti-mendicité.

Une mobilisation très faible pour une mesure qui semble convenir à la large majorité des habitants de la ville.

L'arrêté ne sera plus valable à la fin du mois et il faudra attendre le marché de Noël à la fin de l'année pour qu'il soit à nouveau appliqué.


Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?