Besançon au coeur des étoiles

L\'Observatoire de Besançon est mondialement connu par la communauté scientifique, et pour cause : un recensement unique de toutes les étoiles composant la Voie Lactée (c\'est-à-dire la galaxie à laquelle appartient la Terre) y a été effectué! Ce travail de titan, commencé il y a 25 ans, vient tout juste de s\'achever. Il révèle que la Voie Lactée est composée d\'exactement... 140 milliards d\'étoiles!
Des plus anciennes aux plus récentes, des immenses astres vingt fois plus gros que le soleil aux minuscules \"bébés\" étoiles, en passant par les innombrables \"étoiles ratées\" ou les vestiges d\'étoiles mortes, ce recensement permet de connaître la totalité des astres qui nous entourent. Ou presque...
Il est en effet impossible d\'apercevoir depuis la Terre la totalité de la Voie Lactée. Tout d\'abord parce que celle-ci est gigantesque : même les télescopes les plus puissants ne peuvent détecter les étoiles les plus lointaines. Mais aussi parce que plusieurs astres sont tout bonnement cachés par des accumulations de gaz et de poussières (ce rideau impénétrable peut être comparé aux brouillards terrestres les plus denses).

Alors, comment l\'Observatoire de Besançon a-t-il pu recenser les étoiles sans être capable de les voir toutes? Grâce à une solution \"toute simple\", qui est de compléter les observations par des calculs statistiques. Autrement dit d\'appliquer l\'étude d\'une partie de la Voie Lactée à l\'ensemble de la galaxie.
Cette méthode qui peut paraître assez aléatoire au premier abord est en réalité très fiable, puisque la Voie Lactée est symétrique et homogène : sa composition est la même partout.

Reste une question : à quoi peut bien servir le recensement des étoiles? A beaucoup de choses en réalité...
Tout d\'abord, cette étude a permis de créer un \"modèle standard\" de la Voie Lactée, soit un modèle numérique permettant d\'observer les parties de la galaxie invisibles depuis la Terre. Ce logiciel unique au monde et servant de référence à tout les chercheurs étudiant la Voie Lactée est couramment appelé \"modèle de Besançon\".
Ce recensement permet également de comprendre l\'origine, l\'évolution et la structure de la galaxie. Grâce à lui, on a en effet pu découvrir des étoiles nées en même temps que la Voie Lactée, il y a quelques 13 milliards d\'années...
Citons par ailleurs une utilisation concrète du recensement effectué par l\'Observatoire : il sera utilisé par les astronomes chargés de concevoir le satellite astronomique Gaia. Ce dernier parcourera la Voie Lactée à partir de 2011 afin de dresser un carte de la galaxie.

Des immenses découvertes ont donc été rendues possibles par les chercheurs bisontins. Ils ne se reposent pas pour autant sur leurs lauriers : un des nouveaux projets de l\'Observatoire est de dresser un inventaire des planètes de la Voie Lactée. Il en existerait plus de 100 milliards...
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?