Besançon : faut que tu paies, faut que tu craches !

La gratuité des parkings bisontins est en péril... et on ne parle pas du centre-ville.

« Quand \'y a de la gêne, \'y a pas de plaisir ! » L\'adage semble avoir été pris au pied de la lettre par les élus de la communauté d\'agglomération de Besançon, désireux de rendre payants les cinq parcs relais situés en périphérie du centre-ville pour qui ne disposerait pas d\'abonnement aux transports en commun. Coup d\'envoi prévu pour la mise en service du tram. Jackpot !

Censés, par leur gratuité, inciter les automobilistes à se délester de leur voiture à l\'extérieur de la ville pour rejoindre le cœur historique via bus ou tram, les parkings relais perdraient ainsi tout leur intérêt si cette mesure venait à être appliquée. Quitte à payer le stationnement, autant rejoindre directement le centre par ses propres moyens, non ? L\'idée ne semble pas avoir fait « tilt » chez nos élus ; la légitimité du tramway, quant à elle, prend une fois de plus du plomb dans l\'aile...
Pour l\'heure, l\'auteur de ces lignes vous invite à vous recueillir bien religieusement devant des propos déjà teintés de nostalgie :
« [L]es parcs-relais répartis le long de la ligne de tramway, ce sont 630 places, extensibles à 1030. Ainsi on laisse librement sa voiture sur ces aires et adieu embouteillages, stationnement payant et tôle froissée ! »
C\'est beau, ça vend du rêve, c\'est tiré du site de propagande officiel dédié au tram (letram-grandbesancon.fr) et ça vous prend pour des...

Bref, préparez la monnaie, vaches à lait ! Il se murmure un tarif à 5 euros la journée...

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?