Chèvremont (90) : Ca ne tient pas la route

Les exemples de ce genre n\'étant pas rares, on pourrait d\'emblée penser de lui qu\'il est l\'un de ces contrevenants de la route qui se refusent à reconnaître leurs torts malgré l\'évidence. Mais alors que ces spécimens de mauvaise foi s\'appuient généralement sur des explications bancales, cet habitant de Chèvremont semble quant à lui avoir de vraies bonnes raisons de contester la contravention arrivée dans sa boîte aux lettres en début de mois.

Car si l\'immatriculation d\'un de ses véhicules y figure bien, il s\'agit en l\'occurrence de celle d\'un vieux tracteur Renault des années 70 avec lequel notre homme se serait donc rendu coupable de stationnement gênant en pleine ville. Ce qui aurait encore pu être possible si l\'infraction n\'avait pas été constatée à… Toulouse.

Quand on calcule qu\'il faut déjà plus de 8h pour s\'y rendre en voiture, il paraît en effet peu probable que ce Terribelfortain se soit lancé dans un périple de 900 km pour rejoindre la ville rose à une vitesse moyenne de 30 km/h.

Ce qui laisse imaginer une probable usurpation de plaque, pour laquelle le quinquagénaire a tout naturellement déposé plainte.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?