Ces spermatozoïdes qui passent du sprint au marathon

Il s\'agit d\'une cargaison pour le moins inédite qui sera acheminée à travers les rues de Besançon, dans la nuit du 8 au 9 octobre. En effet, des camions permettront d\'assurer le transfert de 19 cuves pleines de spermatozoïdes et d\'ovules, depuis l\'hôpital Saint-Jacques vers le CHU Jean-Minjoz.

La distance de 7 km entre les deux hôpitaux sera parcourue à 20 km/h, en raison de la fragilité des cellules reproductrices. Cette vitesse de marathonien ne devrait cependant pas poser de problèmes à des spermatozoïdes qui ont pu atteindre jusqu\'à 45 km/h au moment de l\'éjaculation, soit la vitesse de pointe d\'Usain Bolt sur 100 m.

Pour assurer un transport dans les meilleures conditions de sécurité et sans excès de vitesse, des motards de la gendarmerie escorteront néanmoins ce convoi vraiment \"exceptionnel\".

L.d.C
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?