Montbéliard : Crime expiatoire

Paraît-il que le meilleur moyen d\'exorciser ses démons, ça reste encore de les affronter. On adhère ou pas à la théorie. Pour leur part convaincus de la chose, c\'est bien décidés à soigner le mal par le mal que trois ados visiblement traumatisés par leurs années de martyr sur les bancs de l\'école ont cherché la nuit dernière à se défaire de leur souffrance … en cambriolant l\'un de ces nombreux lieux de torture dont regorge Montbéliard.

Efficace ? Pas plus que ça. Aux aguets depuis mi-mars suite à des vols à répétition dans les établissements scolaires du quartier de la Petite-Hollande, les forces de l\'ordre auront rapidement repéré le manège suspect de leur 205 blanche (volée) aux abords du groupe Coteau-Jouvent, vers 4h du matin. D\'autant plus suspect d\'ailleurs que le véhicule rentrera carrément dans la cour de l\'école par la suite.

Ainsi, c\'est au moment où le trio s\'apprêtera à piller l\'institution qui leur a volé leurs jeunes années (donnant-donnant) que les policiers choisiront d\'intervenir… avec la discrétion qu\'on leur connaît. Alertés, deux des trois cambrioleurs parviendront en effet à prendre la fuite. Une cavale de courte durée cependant puisque leur balance de complice, le plus jeune, les dénonçait et facilitait leur interpellation dans la matinée.

Agés de 14, 16 et 17 ans (et donc de surcroît sans permis de conduire), ils seront prochainement convoqués devant le juge des enfants.

Le début d\'un autre cauchemar ?

GéPé
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?