Franche-Comté : Criminels de pointe

Objets de fascination pour bien des malfrats en mal d\'argent, les distributeurs automatiques de billets demandent bien souvent une débauche de moyens pas toujours très subtils pour faire cracher le contenu de leur coffre.
Une vérité qui s\'est surtout illustrée ces derniers temps par la technique de l\'arrachage, dont le rapport \"discrétion/prix\" semble depuis être contesté… par celui des explosions au gaz.

Sensiblement moins tape-à-l\'œil qu\'un camion ou un véhicule de travaux publics, cette dernière méthode paraît en effet prouver sa redoutable efficacité à mesure que les premiers retours d\'expérience son recensés. Dans le Jura et en Saône-et-Loire, deux distributeurs en ont ainsi fait les frais la semaine dernière.

Identique dans les deux cas, le mode opératoire aura consisté à injecter du gaz dans la machine pour l\'éventrer, permettre l\'accès au dispositif de distribution de billets, et enfin disparaître les poches pleines en un temps record.

S\'il est encore un peu prématuré pour parler d\'une pratique en plein « boum », force est de constater que son usage, déjà avéré à trois reprises dans les régions Rhône-Alpes et Franche-Comté (et donc désormais aussi en Bourgogne), tend à se répandre comme une traînée de poudre…

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?