Belfort : Le bâton pour se faire battre

En matière d'infractions routières, on reproche bien souvent aux forces de l'ordre de faire peu de cas de la prévention pour sombrer rapidement dans le tout répressif. Une réputation peu flatteuse que les policiers belfortains auront bien cherché à démentir dans la soirée de vendredi ! Mais ça aura été sans compter la mauvaise volonté d'un automobiliste sadomasochiste, peu enclin à se satisfaire d'un avertissement sans frais...

Gentiment sermonné pour avoir stationné son véhicule à la va-comme-je-te-pousse devant un bar, l'homme de 36 ans, retrouvé en état d'ébriété avancé, se sera simplement vu conseiller de ne pas reprendre le volant dans l'immédiat.
Un interdit bien trop tentant pour qu'il n'y cède dans la foulée… et retombe donc illico dans les filets de la patrouille de police, avec cette fois-ci une interpellation plus conventionnelle pour conduite sous l'emprise de l'alcool.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?