Audincourt (25) : Petit délit devenu grand

Pour beaucoup liés à \"l\'instinct de survie\" d\'automobilistes sans permis ou tellement imbibés qu\'ils n\'ont plus rien à perdre, les délits de fuite qui pimentent si souvent les contrôles routiers du week-end peuvent aussi curieusement être motivés par trois fois rien.

Preuve en aura été vendredi soir à Audincourt, où un jeune conducteur de 23 ans se sera prêté à l\'exercice… après avoir simplement grillé un stop. Et autant dire que s\'il n\'y avait pas mort d\'homme au départ, il y aurait pu en avoir une à l\'arrivée.

Non séduit par la promesse d\'une contredanse, le jeune homme, surpris par une patrouille de police, n\'aura en effet pas daigné se soumettre au contrôle des agents, manquant tout juste de renverser l\'un d\'eux posté en travers de la route. Les autres collègues, plus prudents, n\'y auront pour leur part pas perdu au change, puisqu\'ils auront été gratifiés d\'un fort beau doigt d\'honneur au passage.

Disparu sans être poursuivi mais en laissant derrière lui son numéro d\'immatriculation et par conséquent son identité, le grossier conducteur aura rapidement été interpellé à peine rentré chez lui à Arbouans… non sans s\'illustrer une dernière fois, en niant les faits et rejetant la faute sur un ami auquel il aurait prêté le véhicule récemment rendu.

Nettement moins \"parlante\" que ses gestes, son explication ne lui aura pas permis d\'échapper à une garde à vue et à sa prochaine convocation devant la justice, fixée au 1er juillet prochain.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?