Doubs : Dangereux réflexe

Aussi gênant soit-il de céder à une crise de fou rire dans un contexte qui ne s\'y prête guère ou encore d\'entendre crier son estomac quand le silence règne en maître, il est une réaction involontaire dont les conséquences peuvent parfois être autrement plus dommageables qu\'un malheureux moment de solitude. Nous voulons ici faire référence aux éternuements.

Pourquoi ? Parce qu\'il leur arrive de nous prendre en fourbe sans que l\'on ait toujours le temps d\'épargner complètement notre entourage de quelques projections riches en bactéries ? Ca se tient, mais ce n\'est pas cette idée que nous avions en tête. A vrai dire, nous pensions surtout à cet automatisme qui nous fait immanquablement fermer les yeux à chaque détonation nasale… et peut alors très vite s\'avérer handicapant lorsque l\'on est notamment en train de conduire.

La semaine dernière à Présentevillers, une automobiliste de 29 ans l\'a vérifié bien malgré elle : après avoir éternué au volant de sa voiture, c\'est contre un poteau électrique en béton que la jeune femme aura terminé sa course. Légèrement blessée au bras et à une jambe, elle avait dû être transportée à l\'hôpital de Montbéliard.

A ses souhaits de prompt rétablissement !

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?