Besançon : Vu et reconnu

Pour ce qui aura été d\'agir à l\'abri des regards, ce pyromane se sera plutôt bien débrouillé. Dommage (pour lui) qu\'il n\'ait pas attaché autant d\'importance à l\'objectif tout aussi indiscret (si ce n\'est plus) des caméras de surveillance, qui, à l\'inverse, n\'auront rien raté de son incendie criminel du 5 mai dernier sur le parking Battant de Besançon, où pas moins de 5 voitures avaient été détruites ou endommagées durant la nuit…

Immortalisée sous plusieurs angles, sa \"performance\" lui valait en effet d\'être interpellé hier, après trois semaines d\'enquête.

Bon joueur quand d\'autres nient l\'évidence, l\'individu dont on ignore tant l\'âge que le pedigree a d\'ores et déjà reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Il pourrait être présenté dès aujourd\'hui devant le tribunal correctionnel.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?