Remoray-Boujeons (25) : De quoi je me mêle ?

Elle était venu consoler sa petite-fille de 5 mois, elle aura récolté les marrons de la colère et 100 jours d\'arrêt de travail.

Jeudi soir à Remoray près de Pontarlier, une femme de 65 ans était violemment passée à tabac par son propre fils. Fortement alcoolisé, le père de l\'enfant qui réside dans la même propriété que sa mère mais dans un appartement séparé n\'aura pas supporté que cette dernière, alertée par des pleurs, fasse irruption chez lui.
La rouant de coups des pieds à la tête, il l\'envoyait à l\'hôpital avec, entre autres lésions, une fracture tibia péroné.

L\'homme de 33 ans, déjà condamné pour ses gestes d\'humeur par le passé, était présenté aujourd\'hui même devant le tribunal de Besançon. Jugé en comparution immédiate pour violences aggravées sur ascendant et mineure (sa fillette présentant également des marques de maltraitance), il aura… obtenu un délai supplémentaire pour préparer sa maigre défense. Maintenu en détention provisoire, il comparaîtra donc à nouveau le 22 mars prochain.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?