Délinquance campagnarde

On croit souvent que la délinquance se limite aux grandes villes, c\'est malheureusement faux. La preuve ces derniers jours à Maiche (dans le Haut-Doubs) et à Fondremand (en Haute-Saône), avec l\'interpellation de plusieurs jeunes gens, pas tous majeurs d\'ailleurs.

A Maiche ce sont cinq jeunes garçons, âgés de 16 à 19 ans, qui sont accusés d\'avoir volé du matériel informatique dans les écoles de Charquemont, d\'avoir mis le feux à des poubelles de ce même village et surtout d\'avoir volé et détruit une voiture.
Chose étrange, ce n\'est pas tant le vol qui est reproché aux jeunes gens, mais plutôt le fait d\'avoir \"massacré\" la voiture jusqu\'à la rendre inutilisable. En effet, à quoi bon voler quelque chose si on ne peut plus s\'en servir après? Et si c\'est la dégradation qui attirait ces jeunes délinquants, pourquoi ne pas s\'en prendre aux véhicules de leurs parents plutôt qu\'à celui de parfaits inconnus?
La logique de la jeunesse est décidément bien incompréhensible...

A Fondremand et à Cirey-les-Bellevaux, commune toute proche, les faits remontent déjà à la semaine dernière. Au cours des festivités du 14 juillet, cinq jeunes gens ayant entre 18 et 24 ans ont été interpellés alors qu\'ils dérangeaient des spectateurs et insultaient les forces de l\'ordre. Un sans-gêne facilement explicable : les trouble-fêtes connaissaient déjà bien les gendarmes, puisqu\'ils n\'en étaient pas à leur première visite au poste.
Ils avaient en effet déjà perturbé un concours de pétanque et de pêche à Rioz en effectuant de petits vols à la buvette.
Ces individus ne se manifestant apparemment qu\'aux cours des festivités locales, ils se sont vu interdire des fréquenter les débits de boissons ainsi que les \"manifestations festives, sportives et culturelles\".
Une sanction bien dure, car si l\'on ne s\'amuse pas lorsqu\'on est jeune, quand le fera-t-on?
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?