Besançon (25) : Deux nez cassés dans le bus aux Clairs-Soleils

Dimanche 5 février, vers 17 h, deux contrôleurs du réseau de transport en commun Ginko montent dans un bus de la ligne 5 à proximité du quartier des Clairs-Soleils de Besançon (25).

Deux hommes du réseau Ginko tentent de vérifier le titre de transport d\'une personne en état d\'ébriété. Sans succès, puisque la personne, bien que détentrice d\'un ticket valide, n\'arrive pas à le retrouver.

C\'est à ce moment qu\'une dizaine de jeunes descend du bus pour « s\'expliquer » avec les agents vérificateurs.

Le ton monte rapidement, les jeunes font usage de quolibets et de piques destinés à asticoter les contrôleurs. Puis, à 10 contre 2, la horde sauvage assaille et roue de coups les pauvres hommes !

Les deux agents Ginko ont fini à l\'hôpital avec chacun le nez cassé. La police a pu être avertie rapidement grâce au dispositif d\'urgence lancé par le conducteur du bus.

L\'enquête est en cours pour identifier les agresseurs. Afin de manifester contre cette agression violente, tous les trams et les bus de Besançon sont rentrés au bercail dès 17h30. Le trafic est revenu à la normale aujourd\'hui.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?