Vellerot-lès-Vercel (25) : Discrétion assurée

Que faire quand on est prisonnier d\'une situation incongrue à une heure pas possible et qu\'on n\'a pas spécialement intérêt à se faire remarquer ? On avertit le voisinage bien sûr !

C\'est ainsi que deux jeunes de 18 et 20 ans, embourbés bien comme il faut dans un chemin de bois à 5h du matin avec un camping-car volé se risquaient hier à réveiller aux aurores le maire de Vellerot-lès-Vercel, pour que leur soit donné sur-le-champ un solide coup de pouce.

Mais voilà, de mauvais poil ou simplement méfiant au vu du surprenant scénario, l\'élu n\'aura pas tant été d\'avis de leur envoyer un tracteur qu\'une délégation de gendarmes ; laquelle arrivait quelques minutes plus tard sur les lieux du dépannage, alors que les deux individus étaient occupés à vider le contenu du camping-car dans leur second véhicule... une voiture qui s\'avérera elle aussi avoir été volée.

Interpellés à deux heures d\'intervalle - le plus jeune ayant vainement tenté de fuir dans les bois -, les deux voleurs aux idées courtes, déjà connus de la justice, pourraient être à l\'origine d\'une dizaine d\'autres délits recensés dans le secteur.

Qui l\'eût cru.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?