Double arnaque sur internet à Montbéliard

Une jeune étudiante de Montbéliard a, pour la première fois, tenté de vendre un article sur internet. Un essai qui a très mal tourné, avec plusieurs arnaques à la clé...

La jeune fille a mis en vente son bien sur un site spécialisé, pour un coût d\'un peu plus de 1000 euros. Très vite, un client potentiel la contacte par téléphone, refuse de payer par chèque, et propose une transaction via Paypal, un service de paiement sécurisé en ligne.
La vendeuse accepte et s\'inscrit sur Paypal. Quelques jours plus tard, elle reçoit un mail aux couleurs de ce site qui lui demande de confirmer ses coordonnées et son numéro de carte bancaire. La jeune fille s\'exécute.

Quelques jours plus tard, l\'étudiante est contactée par son banquier : plusieurs achats ont été effectués sur son compte bancaire, tous sur internet et dans des pays étrangers.
La banque craignant, à raison, des achats frauduleux, elle a rapidement bloqué le compte. Mais 1600 euros environ ont tout de même été débités.
L\'étudiante, désormais à découvert, porte plainte, mais n\'en a pas fini avec les voleurs du web.

Car avant d\'apprendre que son compte bancaire avait été piraté, la jeune fille avait envoyé le colis à son prétendu client, celui-ci assurant qu\'il avait viré l\'argent sur le compte Paypal. Le paquet avait été réceptionné à la Poste.
Une fois la plainte déposée, les enquêteurs ont tenté de prendre contact avec ce client, grâce aux coordonnées qu\'il avait données à l\'étudiante. Mais en guise de client, les gendarmes ont rencontré une personne âgée, qui n\'a bien évidemment jamais entendu parler de la moindre transaction sur internet...

L\'apprentie vendeuse a donc perdu à la fois 1600 euros et son article, qui se trouve maintenant on ne sait où et dont elle ne touchera probablement jamais le prix de vente...

R. Hingray
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?