Franche-Comté : D’un jugement à l’autre

Alors que lui et ses sbires ont écopé vendredi de 6 mois à 2 ans de prison pour leurs douteuses convictions, nous avons appris que le chef de file de Blood & Honour C18, groupuscule néonazi franc-comtois démantelé l'an passé, avait déjà eu droit quelques jours plus tôt à un jugement en avant-première. Mais pour une autre affaire que celle des tags et des photos.

Convoqué avec 3 autres hitlériens convaincus (dont son frère), ce Haut-Doubien de 29 ans était effectivement jugé mercredi pour avoir fait passer un bien mauvais quart d'heure à l'un de ses propres sympathisants qui, en avril 2014, avait osé « trahi[r] le code d'honneur » de l'organisation en… couchant avec l'une de ses maîtresses attitrées.

Conduit auprès du grand manitou cocufié, ce jeune homme avait alors été brûlé avec des cigarettes puis frappé à coups de rangers et de triplex : comprenez une ceinture de punk, constituée de chaînes de moteur…

Une barbarie que le martyr n'avait révélée qu'un mois plus tard, lors de la dissolution forcée du groupe, et que le tribunal a sanctionnée de 100 jours d'amende à 10 € pour le moins impliqué de ses bourreaux, 8 mois de prison avec sursis pour un autre, 12 mois dont 6 ferme pour le frangin du commanditaire, et 18 mois dont 10 ferme pour ce dernier. Tous devant par ailleurs indemniser leur victime.

.
Publié le mardi 26 mai 2015 à 11h57

Confirmez-vous la suppression ?