Et si on interdisait les gilets jaunes ?

Après l'allocution du président de la République, Emmanuel Macron, l'heure pourrait être à l'apaisement dans le conflit qui oppose le gouvernement au mouvement des gilets jaunes.

Mais, plutôt que de jouer la carte politique, certains tentent de sortir de la crise par la force.

C'est par exemple le cas du préfet du Doubs qui a déposé un arrêté qui empêche les manifestations de gilets jaunes à Ecole-Valentin.

Il est maintenant interdit de manifester sur la voie publique sur ce secteur situé juste à côté de Besançon sous peine d'être conduit directement au poste.

On se souvient que le secteur du Carrefour avait déjà été le théâtre d'incidents sinistres. L'objectif est de maintenir l'ordre public durant quelques jours.

Le préfet du Doubs souhaite donc calmer le jeu quelques jours. Le décret est applicable du 11 décembre au 17 décembre 2018.

A lire : Une brève histoire des gilets jaunes à Besançon.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?