A36 : Fou dangereux

S\'il existait un palmarès annuel des bandits les plus déterminés, sans doute serait-il déjà assuré de décrocher haut la main la première place du podium 2014 : car lundi en fin d\'après-midi sur l\'A36 entre Belfort et Montbéliard, pour soutirer de l\'argent à une jeune femme de 31 ans (qui s\'avérait n\'avoir sur elle qu\'une quinzaine d\'euros), cet automobiliste roumain aura été prêt à tout. Jusqu\'à risquer sa vie et celle de sa victime…

Lui collant tout d\'abord au train sur la voie centrale en abusant de coups de klaxon et d\'appels de phares, l\'homme l\'aura ensuite doublée pour se rabattre devant elle et la forcer en deux temps à s\'arrêter en plein milieu du trafic, au prix d\'un choc sans gravité entre leurs deux voitures qu\'ils garaient alors l\'un et l\'autre sur la bande d\'arrêt d\'urgence.

Sortant aussitôt de son véhicule telle une furie, l\'individu au jugement altéré par une consommation supposée d\'alcool et/ou de stupéfiants reprochait dès lors à la conductrice de… « conduire mal » et d\'avoir « cass[é] [sa] voiture », exigeant en retour « de l\'argent ». Ce qui aura vite convaincu cette dernière, volontaire au départ pour dresser un constat, de mettre les voiles… sans bien sûr penser un seul instant que l\'enragé s\'accrocherait à sa portière pour passer un bras dans l\'habitacle et finalement parvenir à couper le moteur du véhicule, de nouveau stoppé sur la voie rapide, légèrement de biais… alors qu\'un convoi exceptionnel arrivait cette fois à vive allure.

Par chance, l\'homme au volant du poids lourd évitera le pire : réussissant à changer de file, il n\'accrochait que l\'avant du Citroën Berlingo en épargnant de peu le forcené, qui, beaucoup moins choqué que sa proie, se sera pour finir décidé à regagner très calmement sa voiture (à bord de laquelle se trouvait une autre personne) et à reprendre sa route…

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?