Franche-Comté : Furie furieuse

Comme on vous le rapportait dans l'article précédent, de bien regrettables événements ont animé Besançon au cours de la semaine passée. Mais ce que nous avons alors oublié de préciser, c'est que durant ces derniers jours, la capitale comtoise n'a pas vraiment été la seule commune de la région à faire la part belle aux faits divers barbares. Oh que non !

Vendredi matin par exemple, à l'image de ce jeune Bisontin passé à tabac sans vergogne, deux adolescentes ont pareillement été agressées chacune leur tour sans raison particulière par deux individus non encore identifiés, alors qu'elles se rendaient à Dole par le train.

Souffrant respectivement de contusions au visage et de douleurs aux cervicales, elles avaient alors pris la direction de l'hôpital de la ville… où arrivait en début d'après-midi un quadragénaire, pour sa part grièvement blessé au bras par un homme d'une vingtaine d'années qui… lui aura tiré dessus dans le quartier des Mesnils Pasteur, avant de prendre la fuite en voiture.

Soit un scénario similaire à celui enregistré ce même jour vers 20h en plein centre-ville de Lons-le-Saunier (au détriment cette fois d'un autre homme moins gravement touché), tandis que peu de temps avant, une agression au couteau et au club de golf (!) avait fait trois blessés légers dans une résidence sociale de Sochaux.

Sochaux où d'ailleurs le football suscite moins la haine qu'à Morbier, où la rencontre face à Morez s'est en effet terminée dimanche après-midi par un envahissement du terrain, synonyme d'affrontements violents entre joueurs et supporters.

Des échanges de marrons qui contrastent pour finir avec l'avalanche de coups de crosse reçus hier soir à sens unique par l'employé d'une station service de Beure, qui n'aura pu empêcher deux braqueurs à moto de repartir avec la caisse…

.
Publié le lundi 29 septembre 2014 à 17h08

Confirmez-vous la suppression ?