Besançon : Gendarmes et voleurs

Trois rôdeurs près d\'un parc de véhicules d\'occasion un soir peu avant « l\'heure du crime » : Peut-on faire plus suspect que ce scénario digne d\'un polar de supermarché ? Assurément non. Et c\'est bien la réflexion que se sera faite un automobiliste de passage, assistant fortuitement à cette scène dans la nuit de samedi à dimanche dans le secteur de Morteau.

Alertés par cet observateur privilégié, les gendarmes constateront effectivement à leur arrivée tardive que trois véhicules venaient tout juste de se faire la malle. Et c\'est donc en appliquant le plan \"Hibou\" sur l\'ensemble du département que le Peloton de Surveillance et d\'Intervention du Doubs repérait rapidement les voleurs, sur la RN 57 en direction de Besançon.

Pris en filature, tous trois tenteront alors de tirer le meilleur parti de leur cylindrée (une Golf, une Audi A4 et… une 206) pour fausser compagnie à leurs poursuivants. Un périple qui continuera ainsi jusqu\'à la descente de Morre, où la pose de herses sonnait le terminus pour l\'un d\'entre eux.

Contraint à une brusque manœuvre pour éviter le barrage, il finissait sa course contre un lampadaire tandis que les deux autres parvenaient les doigts dans le nez à bifurquer et à emprunter la voie étroite menant à la Chapelle-des-Buis. Si les deux voitures ont depuis été retrouvées sur les hauteurs de Besançon, on ne saurait en dire autant de leurs conducteurs.

Pour sa part déjà bien connu des services de gendarmerie, le moins talentueux de ces pilotes, âgé de 32 ans, était hier mis en examen pour vol et association de malfaiteurs, et écroué au terme de son audition.

C.R
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?